Les Contes macabres, Benjamin Lacombe & Edgar Allan Poe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qu'avez-vous pensé de ce livre ?

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

Les Contes macabres, Benjamin Lacombe & Edgar Allan Poe

Message par Elmdora Carotte le Dim 20 Aoû 2017 - 16:15


   224 p., Soleil, décembre 2010

   
Quatrième de couverture :

   « Quelque chose de profond et de miroitant comme le rêve, de mystérieux et de parfait comme le cristal ! Un vaste génie, profond comme le ciel et l’enfer ! » Charles Baudelaire, à propos de l’œuvre de Poe.


Dernière édition par Elmdora Carotte le Jeu 31 Aoû 2017 - 20:52, édité 1 fois
avatar
Elmdora Carotte
Admin

Messages : 353
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 30
Localisation : Île de France

Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-dune-lectrice.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Contes macabres, Benjamin Lacombe & Edgar Allan Poe

Message par Elmdora Carotte le Dim 20 Aoû 2017 - 16:16

Dans Les Contes macabres, nous retrouvons certaines nouvelles d’Edgar Allan Poe illustrées par Benjamin Lacombe. Au nombre de huit, elles sont toutes fantastiques, poétiques, mais arborent aussi un petit quelque chose d’angoissant qui aura de quoi glacer le sang des lecteurs. Les dessins contribuent à cette atmosphère pesante. Les nouvelles en question sont les suivantes : « Bérénice », « Le Chat noir », « L’Île de la fée », « Le Cœur révélateur », « La Chute de la maison Usher », « Le Portrait ovale », « Morella » et « Ligeia ». Si toutes ont éveillé un certain intérêt en moi, les deux qui m’ont le plus interpellée sont sans aucun doute « Le Chat noir » et « Le Cœur révélateur ». Dans l’une comme dans l’autre, l’auteur met en scène des thèmes particuliers : un homme qui perd la raison et qui, alors qu’il aimait les animaux et en avait plusieurs à son domicile, devient très violent, allant jusqu’à énucléer un chat ; un individu qui souhaite commettre un meurtre, mais que sa conscience va trahir malgré lui, à moins que ce ne soit le cœur de celui qui a été abattu. La folie semble en effet occuper une place spécifique dans l’œuvre d’Edgar Allan Poe, tout comme la perte de l’être aimé.

Je dois reconnaître qu’habituellement, je ne suis pas une grande amatrice des nouvelles. Souvent trop courtes à mon sens, elles ont un goût d’inachevé et cela ne me plaît que très moyennement. Très étonnamment, je n’ai absolument pas ressenti ce manquement dans cet ouvrage, et même les contes les plus brefs nous offrent une réelle intrigue, cet écrivain parvenant à retranscrire en peu de mots un ensemble de notions et de sentiments.

Le tout est le fruit d’une traduction de Charles Baudelaire, qui a également rédigé un texte sur la vie et l’œuvre d’Edgar Allan Poe qui est présent en appendice et nous apprend nombre d’informations sur ce dernier. Saviez-vous par exemple qu’il se dénomme ainsi, car ses parents, M. et Mme Poe, décédèrent alors qu’il n’avait que deux ans, et qu’il fut adopté par John Allan ? Que son épouse perdit la vie à cause de la tuberculose, ce qui le plongea dans un profond chagrin ? Ou encore qu’il mourut à l’âge de trente-sept ans suite à une crise de delirium tremens ? Cet écrivain du début du XIXe siècle, dont la renommée n’est plus à faire, vu donc très marqué par une existence, complexe, et l’on retrouve ses divers questionnements dans ses récits et poèmes.

Le livre en tant qu’objet est une œuvre de toute beauté, avec sa couverture cartonnée et en relief et ses textes et dessins imprimés sur un papier de qualité. Le tout est mis en avant par les somptueuses illustrations de Benjamin Lacombe. Occupant parfois des doubles pages, une page entière ou encore s’agissant d’un petit dessin au milieu du texte, tous sont réalisés avec un soin particulier, et retranscrivent à merveille l’esprit des nouvelles d’Edgar Allan Poe.  

Il s’agit donc d’un magnifique ouvrage, aussi bien dans la forme que dans le fond, et je pense que tous les amoureux des livres pourront lui trouver une place de choix dans leur bibliothèque.
avatar
Elmdora Carotte
Admin

Messages : 353
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 30
Localisation : Île de France

Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-dune-lectrice.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum