Tu comprendras quand tu seras plus grande, Virginie Grimaldi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qu'avez-vous pensé de ce livre ?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

Tu comprendras quand tu seras plus grande, Virginie Grimaldi

Message par Elmdora Carotte le Jeu 27 Juil 2017 - 18:46


480 p., Le Livre de Poche, mai 2017

Quatrième de couverture :

Quand Julia débarque comme psychologue à la maison de retraite Les Tamaris, elle ne croit plus guère au bonheur. Une fois sur place, elle se souvient aussi qu'elle ne déborde pas d'affection pour les personnes âgées. Dire qu'elle a tout plaqué pour se sauver, dans tous les sens du terme. Mais au fil des jours, la jeune femme découvre que les pensionnaires ont des choses à lui apprendre. Son quotidien avec des papys farceurs, des mamies fantaisistes et des collègues au cœur brisé lui réserve des surprises qui pourraient bien l’aider à retrouver le sourire. Sans oublier Raphaël, le petit-fils d’une résidente, qui ne lui est pas indifférent… Une histoire de résilience, d’amour, d’amitiés, un livre plein d’humour et d’humanité, qui donne envie de savourer les petites joies de l’existence.
avatar
Elmdora Carotte
Admin

Messages : 353
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 30
Localisation : Île de France

Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-dune-lectrice.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu comprendras quand tu seras plus grande, Virginie Grimaldi

Message par Elmdora Carotte le Jeu 27 Juil 2017 - 18:47

Tu comprendras quand tu seras plus grande de Virginie Grimaldi nous présente le personnage de Julia, qui a perdu son père assez récemment, et qui a, peu de temps après, rompu avec son compagnon. Elle décide de postuler à un emploi de psychologue dans une maison de retraite située vers Biarritz, d’où elle est originaire. Suite au décès de son papa, Julia s’était réfugiée à Paris, chez sa meilleure amie. Elle est donc de retour sur la côte Atlantique, pas très loin d’où sa maman vit, mais elle préfère garder sa présence secrète et ne pas en parler à sa mère ni à sa sœur, car elle a besoin de se retrouver, de se ressourcer, mais aussi de gérer son chagrin et son deuil, et pour le moment, elle ne pense pas avoir les épaules assez solides pour faire face à la peine des autres. Elle arrive donc aux « Tamaris », où elle va s’occuper de personnes âgées et dépendantes, et, dans un premier temps, elle se demande ce qu’elle fabrique là et regrette un peu son choix. Néanmoins, elle va faire au fur et à mesure diverses rencontres avec des hommes et des femmes hauts en couleur, aussi bien au niveau des résidents que de l’équipe de soignants. Elle va notamment se rapprocher et lier une amitié sincère avec Greg et Marine, sans oublier Raphaël…

Je dois reconnaître que je n’attendais pas énormément de cette lecture, je pensais passer un moment divertissant, mais je n’étais pas sûre d’être plus emballée que ça. Néanmoins, une amie me l’ayant recommandé, j’ai tenté l’aventure. Dès les premières pages, je me suis surprise à me prendre au jeu, à être happée par la lecture. Les chapitres sont très courts, ce qui donne du rythme au récit. Nous découvrons tout du point de vue de Julia, ce qui est intéressant, mais aussi très addictif. De plus, cela dresse un panel de questionnements que l’on peut être amené à se poser.

Les protagonistes sont très différents : il y a un vieux bougon, une femme ayant perdu la mémoire des quarante dernières années de sa vie suite à un AVC, le gang de mamies, un homme qui est un véritable boute-en-train… Ce qui est amusant, c’est que l’on retrouve chez ces personnes âgées des problématiques présentes chez les plus jeunes : il va être question d’amour, de détente, de bon temps… Greg et Marine vont se lier d’amitié avec Julia, et ils vont former un trio détonnant. Et n’oublions pas Raphaël, qui pourrait mettre à mal les certitudes de Julia et ses projets à moyen terme. C’est donc relativement rafraîchissant. Mais en même temps, on aborde des sujets beaucoup plus profonds, comme la perte d’un être cher, ou encore la maladie.

Julia est en proie à une réelle remise en question de la personne qu’elle est : a-t-elle fait les bons choix ? Elle se rend compte qu’elle est pétrie de peurs et qu’elle est effrayée par son avenir. Par certains aspects, ce livre m’a « parlé » et je me suis parfois reconnue dans le personnage de Julia, à propos de ce qu’elle peut ressentir et des questionnements qui l’assaillent, et j’ai donc trouvé cela très intéressant et je me suis beaucoup attachée à cette jeune femme, qui connaît une réelle évolution entre la première et la dernière page, qui va être possible grâce aux personnes qu’elle va rencontrer au cours de son séjour aux Tamaris. Il y a d’ailleurs des choses amusantes ; par exemple, lorsqu’elle arrive dans cette maison de retraite pour remplacer la psychologue de l’établissement qui est en congé maternité, elle regrette quelque peu sa décision et y va presque à reculons, et quand elle doit quitter son poste, on assiste à une scène très émouvante, car elle s’est prise d’affection pour les habitants des lieux, et inversement.

Il y a des passages très touchants, et je me suis surprise à verser une larme à un moment — sachant qu’il est très rare que cela m’arrive en lisant un livre. J’ai vraiment beaucoup aimé Tu comprendras quand tu seras plus grande, qui aurait pu être un coup de cœur s’il n’y avait eu cette fin sur laquelle j’émets quelques réserves, car je ne suis pas vraiment en accord avec le choix de l’auteure. Je n’ai pas vraiment compris ce parti pris quant à cette révélation qui ne m’a pas vraiment convaincue. Mais cela se passe à peine sur les vingt dernières pages, et sans ce point un peu en deçà, c’est un superbe livre que je recommande chaudement à tous, aussi bien pour l’ambiance qui s’en dégage et qui nous offre du positif, et de l’espoir. Le regard que les personnes âgées peuvent avoir sur leur existence et vraiment très intéressante et instructive et nous ouvre des questionnements sur notre propre vie. Il y a donc aussi bien des éléments légers que des sujets plus profonds. C’est un livre à mettre entre toutes les mains, même si l’on n’est pas forcément un adepte de ce genre de littérature, car je pense que bon nombre en ressortiront convaincus et passeront un agréable moment de lecture.
avatar
Elmdora Carotte
Admin

Messages : 353
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 30
Localisation : Île de France

Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-dune-lectrice.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum