Un doux pardon, Lori Nelson Spielman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qu'avez-vous pensé de ce livre ?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

Un doux pardon, Lori Nelson Spielman

Message par Elmdora Carotte le Jeu 27 Juil 2017 - 18:50


448 p., Pocket, juin 2016

Quatrième de couverture :

Il suffit parfois d’une simple pierre pour faire basculer le destin. Une simple pierre ou plutôt deux, arrivées par la poste. Hannah Farr, animatrice télé en plein flottement tant professionnel qu’amoureux, se trouve ainsi face à un choix. Renvoyer l’une de ces pierres à celle qui la martyrisa enfant, c’est lui accorder son pardon. Mais à qui adresser la seconde, censée perpétuer la chaîne ? S’il est facile de pardonner, demander des excuses peut à jamais changer le cours d’une vie…
avatar
Elmdora Carotte
Admin

Messages : 353
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 30
Localisation : Île de France

Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-dune-lectrice.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un doux pardon, Lori Nelson Spielman

Message par Elmdora Carotte le Jeu 27 Juil 2017 - 18:51

Un doux pardon met en scène Hannah Farr, une jeune femme trentenaire qui travaille pour la télévision et qui a son émission. Un jour, elle reçoit deux pierres de pardon, qui est un concept très en vogue inventé par Fiona Knowles. Cela fonctionne de la manière suivante : on envoie deux pierres de pardon à quelqu’un et on lui fait part de ses regrets pour ce qu’on a pu lui faire. Si la personne accepte de l’excuser, elle renvoie à son expéditeur une pierre de pardon, et à son tour enverra une pierre de pardon à quelqu’un pour ne pas briser la chaîne. Hannah a la chance de recevoir des pierres de pardon de la fameuse Fiona Knowles, car cette dernière a été au collège avec Hannah, et elle en avait fait son bouc émissaire, mais elle est loin de se douter des conséquences que tout cela avait pu avoir. Très hermétique à tout cela, Hannah va, par un concours de circonstances, se retrouver à réfléchir à son passé, à sa relation avec son père et avec sa mère, qui avaient divorcé. Bouleversée de prendre conscience de ce qu’elle a pu faire lorsqu’elle était plus jeune, elle va prendre la mesure de ses actes et, après un cheminement personnel rendu possible grâce à l’intervention de certains protagonistes, Hannah va se rendre compte que les choses ne sont pas toujours telles qu’elles se les imaginaient…

Un doux pardon est un livre bien construit, car d’un côté, il aborde des thèmes importants et très forts, et de l’autre il y a une certaine légèreté, ce qui permet au lecteur de reprendre son souffle au fur et à mesure de l’histoire, et de ne pas tomber dans le pathos. D’un autre côté, ce n’est pas uniquement une œuvre divertissante, mais un roman qui nous pousse à réfléchir sur le concept de pardon : qu’est-ce que vraiment pardonner ? Est-ce seulement dire « je t’excuse » ? Quand demander pardon ? Pourquoi ? Quelles répercutions cela peut-il avoir ? Est-il forcément bien de mettre la vérité à nue, de revenir sur le passé et de sortir des cadavres du placard ? Quelles peuvent être les conséquences de nos actes et de nos paroles sur autrui ?

Par ailleurs, il y a toute une galerie de personnages. Tout d’abord Hannah, notre héroïne, pour laquelle on ressent tout de suite beaucoup d’empathie. On arrive facilement à se mettre à sa place aussi bien dans sa relation amoureuse que dans celle avec sa maman, ou encore dans les problèmes professionnels ou de couple qu’elle peut rencontrer. On a envie de la pousser dans certaines directions, ce qui montre l’intérêt que le lecteur peut avoir pour ce personnage. Jade, sa maquilleuse, est vraiment amusante, pétillante et pleine de vie, mais mène elle aussi une existence pas toute rose. Claudia, une de ses collègues de travail, dont nous allons n’avoir de cesse de nous méfier. Il y a également Michael, le compagnon d’Hannah que je n’ai pas senti dès les premières pages. On s’aperçoit plus ou moins vite qu’il n’est peut-être pas aussi attaché à notre héroïne que celle-ci le voudrait et qu’ils n’ont pas forcément les mêmes objectifs en ce qui concerne leur relation. N’oublions pas Dorothy, une femme d’un certain âge qui vit dans un centre pour personnes qui ne sont plus capables d’être autonomes. Elle est un peu la maman de substitution d’Hannah, elle va lui prodiguer de bons conseils. Hannah fait aussi la connaissance de RJ, un homme qui tient un vignoble dans le Michigan, que l’on voit trop peu à mon sens, et que j’ai beaucoup apprécié.

Certains passages sont très touchants, d’autres plus amusants, et le tout est justement dosé. On a envie de continuer notre lecture pour en savoir davantage, parce que c’est vraiment bien fait. J’ai passé un excellent moment avec ce livre divertissant, mais pas que; celui-ci est intéressant, et je pense que c’est un récit qui résonnera longtemps en moi et que je ne suis pas prête d’oublier. L’écriture de Lori Nelson Spielman est fluide, avec pas mal de dialogues. Hannah étant la narratrice, voir tout cela à travers ses yeux est intéressant. C’est une excellente lecture dans laquelle on assiste à de réelles évolutions des personnages, et pour laquelle l’auteure nous propose une fin totalement inattendue qui a fini de me convaincre (si ça n’était pas déjà fait !)
avatar
Elmdora Carotte
Admin

Messages : 353
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 30
Localisation : Île de France

Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-dune-lectrice.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum